Bokor et Vie Affective

Bokor, mode de vie Vodún

et Choix de vie Affective

Bokor Vaudou

Bokor Vaudou

 

Voici la question Blog posée par Esteban

« Bonjour Papa Nathaniel,  c’est une grande joie pour moi de vous écrire et de savoir que je suis lu par quelqu’un comme vous !!!! Mon père vous appréciait fortement et respectait tout autant. J’ai même vu de la crainte dans ses yeux quand il parlait de vous et j’espère qu’un jour les gens auront la même crainte quand ils parleront de moi. Je vous respecte au plus haut faits des rangs Vodou et vous êtes ici pour nous un exemple à suivre souvent cité. Mais je viens à vous pas pour cela.

Voila je suis passer par le Dévot et je vois ma vie suivre le chemin Vodún comme vous mon Père. La tenue d’un Hounfor me sied bien (projet de reprendre celui de mon père laissé à mon oncle) car bon nombre de brebis ici doivent être ramenées et les courants évangélistes font des ravages et promulgue une vraie désinformation hostile sur nous, les vaudouisants. Mais je veux aussi construire ma vie d’homme, être père, avoir une famille. Est-ce compatible avec le courant Bokor, avec ce que vous manipulez. Oosim dié Anoufa Dia Lo Papa Nathaniel. Votre bon fils Estéban ! »

___________

Bonjour Fils !

Je te remercie pour tes compliments, ils sont appréciés, sache cependant qu’il est préférable de susciter l’amour que la crainte. Mais bon…

J’en viens à ta question…

Le passage au Dévot est une chose. Le passage au rang de Bokor… Une toute autre chose. Un tout autre univers… Ce dernier rang t’oblige, de fait, à respecter et appliquer une multitude de règles qui sont toutes des conditions sine qua non à cet état de Bokor. En bafouer une se paye cher. De plus, tu ne pourras JAMAIS dévoiler ces règles à ta compagne, à tes proches, à qui que ce soit pour tenter d’expliquer ou de justifier telle ou telle attitude.

Rien ne t’empêche d’assumer une vie de famille pleine et équilibrée. Ta compagne devra parfaitement comprendre ce que tu es, ce que tu fais, comprendre qu’elle ne saura jamais rien de ce que tu pratiques et véhicules et devra t’apporter soutien et confiance, bien sûr pas dans un sens unilatéral. Cette configuration te permettra d’être en « règle » avec l’un des préceptes propres aux Bokors. Si tu ne l’es pas… Change de compagne Fils 😉

Pense y à deux fois avant de t’engager dans ce courant. Il peut être envahissant si le choix initial n’est pas solide. Je me souviens que ton père n’était guère enjoué à te voir suivre ce courant, enfin, si ma mémoire est bonne… Il avait ses raisons. Peut être étaient-elles bonnes ?

Oosim dié Valisa Fils !

Nathaniel  Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com