Esprits Errants

Danger de la Sorcellerie :

Les Esprits Errants

Esprit Errant

Esprit Errant

Voici la question Blog posée par David

 »  bonsoir Nathaniel.
si c’est une question double ne m’en veuillez pas,je la repose car il me semble que la premiere fois elle ne fut pas « validé »par le site. en lisant vos archives je suis tombé sur le 1er article de ce blog. ou vous disiez: « comment je dois parfois “chasser” des esprits qui me poursuivent après les rituels et se manifestent jusqu’à mon propre domicile ». on ne se rend pas compte de votre volonté et dévotion,ni même du « danger de votre travail. sont-ce là des esprit errants qui profitent de « brèches » ouvertes?
(mais pourquoi  » s’attaquent » elles au bokor? ) est-ce à cause de commanditaires qui n’effectuent pas le travail que vous leur demandez? mon respect et mon admiration croissent en lisant ces mots,car je ne savais pas qu’il y avait « danger pour vous de nous aider ». »

Bonjour David !

Imaginons que vous rentriez dans un camp de réfugiés après un séisme et où ces derniers n’ont pas eu le moindre repas ni la moindre denrée depuis 96h. Et vos poches sont remplies de victuailles. Nous les imaginerons alors loin de tous travers de la nature humaine et vous resterez donc en vie plus de 5 secondes !

Lors d’un rituel, certaines âmes errantes vont repérer un « sorcier » comme étant une personne incarnée (vivante sur le plan physique) capable de communiquer donc avec le monde des morts et celui des vivants.

Ces âmes qui pour la plupart sont dans le déni de leur nouvel état (et oui, vous êtes juste un peu mortes) vont alors se ruer vers le Sorcier, un moyen, un vecteur, un médiateur pouvant leur apporter solution(s) et contact(s) auprès de personnes qui leurs furent proches lors de leurs vivants. (j’ai peut être abusé sur les « S » mais c’est les SoldeS chez Gutenberg).

Il s’agit là de la raison principale. Après, celles que vous évoquez s’avèrent aussi exister. Dans des fréquences plus rares. Une autre plus contraignante et ô combien plus dangereuse et lors de l’usage d’entités maléfiques de hauts niveaux.

Dernier point, quand le commanditaire (le client donc) n’effectue pas ou fort mal un acte participant, c’est lui même qui sera « visité » et non mon humble personne.

Nathaniel  Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com