Mami Wata – Mama Wata

Loa Vaudou Mami Wata

Puissante mais Dangereuse car Versatile

Simbi Veve

Simbi Veve

Voici la question Blog posée par Igor

« Je souhaiterais avoir des informations sur la Reine des eaux, Mamiwata et sur ses subordonnées, les sirènes. Les traditions, notamment africaines qui ont cette divinité au centre de leur culte sont-elles fréquentables ou y a t-il des risques ?

J’ai rencontré certaines personnes qui disent avoir une  femme sirène de naissance, sans avoir fait de rituel ou de pacte. Il semblerait que dans sa famille il y ait eu des pratiquants de rites liés aux sirènes, pour la voyance et la guerrison par les plantes. Est-il possible de se défaire d’un tel lien par un rituel ?

La fréquentation des sirènes à travers des rites de possession ou de voyance est-elle dangereuse ?

Un être humain peut-il évoluer spirituellement en étant lié à une femme sirène ?

Merci »

___________

Bonjour Igor !

Je ne répondrai que partiellement à votre question pour diverses raisons. Les principales sont que je ne suis pas le plus habilité à vous relater les croyances et mécanismes du Vaudou Africain, car j’appartiens au Vaudou Haïtien et, les divergences sont importantes sur le plan ritualiste. La philosophie d’autant plus. (Mêmes bases d’outils, différents ouvrages et différents ateliers). Je ne peux non plus répondre dans le détail car j’utilise pour moi même et ce depuis plus de 20 ans cette Loa à des fins toutes personnelles. Et l’une des règles me l’interdit.

Cependant, l’usage de Mami Wata est comme je l’indique dans le titre de cet article proche de l’usage de la nitroglycérine par un Michael J.Foc en pleine crise. Si vous êtes Vaudouisant mais sans passage par le Dévot et sans solides pratiques derrières vous (expériences), je vous le déconseille.

Mami Wata est la Loa qui vous servira au mieux et qui vous desservira avec le même talent si vous la trahissez, la décevez, lui mentez, l’oubliez. Dans le culte Vodún haitien, nous l’employons lors de demandes liées à un aspect matériel, financier ou affiliées.

En Afrique, le mythe de la femme sirène existe. Sur cent cas proclamés, estimer que trois soient réels est déjà utopique. Mais cela existe.

Les sirènes ne sont en revanche en rien employées pour des actes de guérisons, ni lors des préparations de décoctions. Vous pouvez cependant les appeler lors de consultations de type Voyance Vaudou. Veillez à bien employer le protocole que l’on révèle lors de la cérémonie du Dévot si vous ne souhaitez pas que la folie vous atteigne, à court ou moyen terme.

Un être humain peut bien sûr évoluer au contact d’une sirène mais par conviction je crois que l’évolution de chaque individu tient en sa volonté et ses capacités en s’en octroyer les moyens bien plus que par phénomènes d’osmose ou de mimétisme liés à un tiers.

Nathaniel  Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com