Sorcier Vaudou

Comment devenir Sorcier Vaudou ?

Où Trouver une Initiation à être Sorcier Vaudou ?

Voici la question Blog posée par Anatole.

« bonjour Monsieur Nathaniel.

Part mes originies je suis proches du Vaudou. Mais j’ai grandi a Paris. J’ai toujour senti en moi un couran qui me disait que je devais devenir un soricer du vaudou. Comme mon grand pere jadis. Pourriez vous monsieur NATHANIEL sorcier VAUDOU me dire ou je pourai trouver une bonne initiation vaudou ? qui pourrait m’apprendre le metier ? Je suis pres a venir me deplacer dans votre village si besoin et le faut »

Sorcier Vaudou

Sorcier Vaudou

Bonjour Anatole.

C’est une question que l’on me pose souvent. Ma réponse n’est jamais d’une très grande utilité mais elle est pourtant au cœur même de la vérité.  J’invite toute personne qui comme vous souhaite donc se rapprocher du courant Vodùn pour en devenir l’un de ses acteurs à se rendre par elle même sur l’un des hauts lieux du Vaudou et à y tisser votre propre réseau.

Pourquoi ?

Car ce parcours qui se veut initiatique doit reposer de A à Z’ sur des choix, des réussites et des écueils qui vous seront propres. Si comme on me le demande souvent je devais vous recommander à telle ou telle personne, je ne me plierais pas alors à l’une des règles fondamentales qui sera l’un des piliers de votre Initiation : que chaque choix qui vous mène à elle vous soit propre et personnel.

Pour devenir donc Anatole à votre tour un Sorcier Vaudou il vous faudra passer par un apprentissage du socle de ce qu’est le courant Vodùn. Vous serez par la suite convié à passer la cérémonie du Dévot. D’autres Sorciers Vaudou vont alors se rapprocher de vous. Certains plus que d’autres. Vous observerez énormément. Vous interviendrez rarement. Vous écouterez toujours. Vous parlerez… Très peu. Différentes bases, différents courants vous seront « insufflés » par le biais de cérémonies fort nombreuses. La connaissance du culte, des rites, des Loas vous sera transmise au moment où vos « pères » vous estimeront apte à entendre, comprendre, percevoir, parler. Une « chose » vous sera donnée afin de relier votre âme à celles des Loas (3 particulières) et à ce stade là, vous serez devenu un Sorcier Vaudou.

Il vous restera alors le plus complexe à faire : apprendre à comprendre et vous faire entendre des Loas.

Ce n’est pas la seule voie, certes. C’est la moins évidente. La plus angoissante (partir à l’inconnu dans un pays étranger et une culture éponyme) la moins prompte mais assurément, croyez moi Anatole, la meilleure et de loin.

Ce fut mon parcours. Car bien qu’ayant vécu très jeune sur Haïti, j’y suis retourné de ma propre initiative, avec guère plus de 150 us¢ en poche car Papa et Maman Nathaniel n’avaient curieusement pas souhaité sponsorisé leur fils qui sortait de Math spé.pour partir « apprendre » le culte Vodún.

Ce fut dur Anatole, très très très dur parfois, mais la rugosité de ces moments a forgé des souvenirs et laisser une emprunte indélébile dans mon cœur, corps et âme.

Si vous optiez pour ce choix, vous verrez alors comme il est bon de n’avoir sur et autour de soi que l’essentiel. L’essentiel et Nada Mas !

Bye Bye Anatole

Nathaniel Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com

______________________________________________________________________________________

Seuls les Commentaires liés au sujet de cet article seront publiés

______________________________________________________________________________________

5 réflexions sur “Sorcier Vaudou

  1. tiré du film crossroads (of blues):
    non je ne peux t’apprendre le blues mon garçon,tu ne pourra pas même l’apprendre en école de musique et dans les livres…
    tu veux devenir blues man? ça ne s’enseigne pas ça s’apprend.
    prend les quelques dollards qui te reste et ta guitare et part dans le mississipi ,le berceau du blues
    observe,apprend,parfois tu sera découragé,parfois tu dormira sous la pluie,ça sera dur mais
    des personnes viendront vers toi.
    peu importe ta main droite ou gauche.le blues est une expression de toi ton vecu ton feeling.
    le blues ne se joue pas,ce n’est pas un métier, ..il se vit…et fait vibrer les âmes..

  2. Très joliment écrit, Monsieur le Bokor, et avec une telle sincérité …
    Eponine, c’est pas une soeur à Cendrillon ???

    • Vous, je ne sais jamais si vous êtes sincère ou si vous vous payez ma poire. En même temps j’adore. Ne changez rien 🙂

    • non , pire encore véronique , Anastasie et Javotte !! 🙂 🙂

      • Je me disais aussi … merci Prude !
        C’était dans les Misérables que je n’ai jamais lu d’ailleurs …

Les commentaires sont fermés.