Sortilège

Comment Savoir si l’on est victime d’un Sortilège ?

Peut-on se protéger d’un Sortilège ? Comment ?

Sortilège

Sortilège

Voici la question Blog posée par Fabienne

 »  Bonjour,
Est-il possible de savoir si l’on est victime d’un sortilège (positif ou non) ?

Bonjour Fabiene !

Votre question, ainsi posée, me pose un problème d’interprétation. Vouliez-vous dire, si l’on peut le percevoir par soi même ou souhaitiez vous exprimer si un sortilège peut se « détecter » par l’intermédiaire d’un rituel ou de toute autre pratique de sorcellerie ?

Grand Prince, je vais répondre aux deux hypothèses. Aussi, s’il devait y en avoir d’autres (d’hypothèses, pas de Prince car je suis seul en mon Royaume cela va sans dire) il vous restera les commentaires pour m’exprimer le sens premier de votre question.

Ô My God ! Suis-je victime d’un Sortilège ?

Si vous êtes victime d’un sortilège, qu’il serait plus judicieux ici d’appeler maléfice sans quoi le terme de victime n’est plus approprié, en toute logique Fabienne pour qu’un maléfice soit opérant, il doit se faire à votre insu. De cette manière, il va agir sur des éléments qui vous sont propres et ainsi influencer tels ou tels critères. Puis, par une suite de réactions en cascade vous finiriez par boire la tasse.

Maintenant, si le maléfice est lancé par un sorcier plus bancal que méchant, il se peut que votre inconscient vous alerte. Vous savez par une petite phrase du genre « Bon sang mais c’est bien sûr… » ah non, laissons celle-ci à Raymond Souplex et vous aurez bien plus que 5 maigrelettes minutes pour laisser, donc, à votre inconscient le soin de vous alerter cette fois par la bonne phrase : « Mmhhh, cela de doit pas être normal tout ce qu’il m’arrive en ce moment… »

Ô Grand Marabout qui éteint même le soleil ! Suis-je victime d’un Sortilège ?

En ayant recours à un procédé de sorcellerie, il sera alors plus aisé de dénicher un maléfice, même joliment « posé ». Cependant, certains actes de sorcelleries élevées ne se détectent que très très très difficilement. Voire pas du tout.

Comment se protéger d’un Sortilège, d’un Maléfice ?

Parfois, même donc quand un sortilège de type maléfice n’apparait pas, il est « sage » d’opérer à la fois à un Contre Sort auquel je conseille très souvent d’adjoindre un rituel de protection. Car, si la personne malveillante réitère un nouvel acte, la protection doit empêcher ce nouveau maléfice de vous atteindre. Une protection de retire en rien un maléfice déjà présent, elle fonctionne comme un principe de pile / stack en informatique. Elle n’agira que pour ce qui arrivera APRÈS elle. À l’identique, un Contre Sort lui sera efficace contre les maléfices DÉJÀ posés et sera totalement inefficient sur ce qui serait fait après son exercice.

Test d’Envoutement : Tout le monde Gagne !

Je me suis posé la question, et oui, des fois je prends la posture du Penseur de Rodin, si votre question n’était pas un brin liée aux tests d’envoutements que vous pouvez trouver sur certains sites.

Si tel est le cas, sachez le, ces Tests sont des pitreries. Apprenez à un Orang-outan à manier une souris et à cliquer sur un questionnaire de ce genre à choix multiples, et Ô Misère lui aussi découvrira qu’il est ensorcelé et qu’il risque un accident de voiture ou de faire faillite et qu’une partie de sa famille doit l’être aussi et qu’il doit agir pour eux. Sans doute par une lignée basque ou moldave de son arbre généalogique.

Ces tests sont des tobogans vers des tiroirs caisses. Vous n’avez donc qu’une seule destination possible.

Nathaniel Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com

__________________________________________________________________________

Si cette réponse ne comble pas vos attentes, les commentaires vous sont ouverts et réservés
N´hésitez pas alors à me demander davantage de précisions sur ce même sujet

__________________________________________________________________________

10 réflexions sur “Sortilège

  1. Je viens de découvrir votre Blog. Je suis haïtienne comme vous. Bravo pour l’image positive que vous donnez de notre Vaudou et bravo également pour le vrai sens de votre démarche, votre blog et votre humour acide que j’adore au plus haut point.
    Et vous savez que l’humour est chez nous la séduction même…

    • Et vous ne m’avez qu’à l’écrit. Vous m’auriez à l’oral…

      • Encore heureux pour elle.
        Dans le noir ça doit pouvoir passer sauf si Juliette est nyctalope.
        Non, j’ai pas dit de gros mots …
        Très joli votre jeu de mots avec Raymond Souplex et Maigret : vous roulez bien votre bille.
        En même temps vous vous prenez pour un éteignoir, ça s’arrange pas …

        • L’éteignoir adore la manière dont vous l’allumez à chaque fois. À balles à blanc, heureusement..

  2. Rester dans une énergie positive est aussi un excellent rempart.

  3. à l’oral la voix de Nathaniel est une…… envoutement !!!!!
    Revenons à nos moutons. J’ai eu ma mère au téléphone cette semaine et elle me disait sur le ton de la plaisanterie « t’es sure que on ex belle-mère ne t’a pas jeté l’oeil »… elle me le dit en rigolant mais moi je commence à m’interroger. Mon ex belle-mère est Tunisienne et pas très sympa et depuis ma séparation, environs 4 ans, tout va de traviole… mais je reste positive !!!!!!! parceque ce n’est pas une espèce de vieille mégère comme elle qui va me foutre la trouille!!!! bhou !!!!!

  4. Je t’essplik :
    Raymond Souplex = le Commissaire Bourrel
    « maigrelets » = allusion au Commissaire Maigret
    Ton côté ingénu a son charme mais n’en abuse pas !
    Si on se ressemblait ce serait d’un ennui !
    Le monde est plus beau en quadrichromie.
    Nous sommes complètement hors sujet là …

  5. Ma psy m’a dit la même chose on ne peut être victime que si intrasèquement on n’est d’accord… On parlait du rapport dominant/dominé … J’imagine que c’est la même chose entre malfaisant/victime … c’est juste jouer sur les mots … Donc à partir du moment où on decide qu’on ne veut plus être la victime de ce sort, ni d’aucun autre (avec eventuellement un rituel pour l’enraciner) …. je vous laisse le soin d’imaginer la suite de la phrase (hein Delphy ? faut casser les mauvais sorts toi même à grand coup de pied au cul, en disant : « maintenant ça suffit, tu dégages ! » c’est comme pour les mauvais garçons 😉 qu’en pense nathe ?

Les commentaires sont fermés.