Appel Vaudou

Appel Vaudou…

Initiation et Appel Vaudou

Initiation et Appel Vaudou

 …Ou simple intérêt poussé ?

Voici la question Blog posée par Roseline

 » Bonjour Nathaniel,

Ces dernières années, je rencontre sur mon chemin des vaudouissants. J’ai déjà fait un rêve que j’étais dans une forêt et qu’une voix me parlait et me donnait des accessoires pour devenir initiée. Aussi, il y a des périodes de ma vie que je ressens une forte attirance sur les serpents et le vaudou. Aussi,j’ai entendu du côté de la famille de mon père c’était des pratiquants; surtout mon arrière tante que je ne connais pas et que le monde la nommait démone. Ma question suis-je appelée ou ai-je une forte attirance simplement. Mon arrière tante était une grande mambo, je ne l’ai pas connu, mais je l’apprécie sans savoir qui elle était. Je suis la seule personne de ma famille qui admire le vaudou; la seule non religieuse; mais croyante à des forces invisibles et à un au delas puissant et rationnelle.

Merci de m’avoir répondu Nathaniel.

Bonjour Roseline,

Votre rêve est extrêmement proche de celui qui fut le mien il y a… Quelques années 🙂 (passé un cap, on ne compte plus, ça énerve !). De ce fait, vous me semblez être vous aussi une « Appelée ».

À ne pas entendre ces divers appels, vous serez au mieux « relancée » en douceur et au pire, avec force et véhémence comme ce fut le cas pour moi (divers accidents très graves de circulation avec diverses NDE). La part de choix et de libre arbitre est parfois à géométrie variable lorsque certaines forces Vodúns vous désirent dans leurs rangs.

Votre filiation familiale devrait vous octroyer un certain « Passage » en ayant comme accompagnante l’âme de votre Grande Tante. Cette appréciation innée de cette personne pourtant inconnue montre un lien déjà présent et en attente. Dans certaines familles, il y a des Mamies Confitures. Dans la vôtre, c’était Tati Mambo. Les fruits finiront donc en offrande à Ogou et pas sur des tartines 😉

En espérant que ma réponse nourrisse votre connaissance Vodún ! 😉

Nathaniel  Sorcier Vaudou

www.nathaniel-sorcier-vaudou.com

12 réflexions sur “Appel Vaudou

  1. Ya qu’en Vaudou qu’on voit ca, J’imagine un forum ou quelqu’un se dirait appelé vers la voie de la confiture par l’esprit de son oncle confiseur …

    Enfin non pas que dans le vaudou …

    Ceci étant, je ressens des choses très similaires en ce moment ….

  2. Wawwww…Hermano…tu as expérimenté les NDE….le bout du tunnel et la Lumiere vers Dieu…alors quelle sensation???

  3. Coucou Nath! Que de questions qui se bousculent à la lecture de ces 2 nouveaux articles passionnants!!
    Selon toi, certains « esprits » ou « entités » (autres que les loas) peuvent-elles s’adresser à nous à travers nos rêves?? Tous nos rêves ont-ils forcément une signification?
    Bonne fin de semaine à toi, à très vite (enfin….sûrement pas, vu ton emploi du temps! 😉 )
    TriBises et que de bonnes choses 🙂

  4. Nathaniel,

    Après ton initiation par le dévot, te souviens- tu de ton tout premier rituel ? Combien de temps, rituels, t’as t’il fallu pour atteindre tes premiers résultats ?
    Bien à toi.

  5. En fait je pense qu’à un premier niveau de prise de conscience nous découvrons que notre réalité est un hologramme fait de projections conscientes et inconscientes dont la matrice est omniprésente. D’où l’intuition que nos pensées et notre « ambiance intérieure » façonnent peu à peu notre réalité. Au fond du rêve éveillé où nous nous trouvons, règne une ignorance et une somnolence dont seule la souffrance peut nous extirper. D’où le caractère inévitable de celle ci. Pour celles et ceux qui ont la sensibilité, l’humilité et l’entendement adéquate il existe d’autres moyens que la souffrance pour nous éveiller : les songes et les signes sont là pour tenir ce rôle … et nous faire jouer le notre

    La leçon de ce premier constat est que la réalité possède plusieurs logiques dont la rationalité classique n’est qu’un aspect … La logique des songes et des signes est plutôt celle des associations d’idées, notre partie connectée s’adresse donc à la partie endormie de nous même par un langage associatif

    A un second niveau, nous réalisons que ce monde holographique ne se trouve pas réellement en dehors de nous … Nous sommes en réalité spectateur d’un cinéma « interne » et l’histoire de notre vie se déroule sur le tableau d’informations qu’est notre cerveau et notre système de perception … Certains songes dans lesquels nous nous trouvons sans aucun moyen d’action, totalement démuni face à un danger immense, tendent à nous orienter vers cette prise de conscience selon moi

    La leçon de ce second constat est que la chose à contrôler ne se trouve pas à l’extérieur de nous

    A un troisième niveau, nous réalisons que toute chose est un composé interconnecté à d’autre composés. Une voiture par exemple est un assemblage mettant dans un certain ordre, certains matériaux. Mais même cet assemblage en parfait état de marche ne suffit pas à en faire une voiture : il faut un être humain capable de reconnaître cet objet et d’en connaître l’usage pour que la voiture soit pleinement une voiture; le chat lui ne verra que deux choses : on peut s’assoir dessus et se réchauffer sur le capot quant elle a finit de rouler
    La plus jolie fille du monde sera un objet de convoitise pour le jeune homme, de regret pour le vieillard … et un bon repas pour le lion

    La leçon de troisième constat est que chaque composé est une manifestation impersonnelle de la nature infinie et qu’il n’y a rien qui possède un « moi » séparé

    Les songes dans lesquels on a l’impression de se dissoudre dans un élément extérieur à nous, ou dans lesquels nous sommes plusieurs personnes à la fois, indique que l’on se dirige vers ce constat … selon ce que j’en comprend en tout cas

    en tout cas merci pour la question et désolé pour ces quelques longueurs

    Gracias

  6. J’ajouterai un dernier truc : la nature de nos souffrances indique la nature profonde de notre être; nature que nous avons à peu près tous en commun. Cette souffrance nous éclaire et nous aveugle à la fois; elle nous rend obsédé par notre personne et nous rend paradoxalement capable de conseiller les autres …

    La souffrance sentimentale implique dans presque tous les cas de figure une relative immaturité et un manque connexion avec la matrice (pas celle de matrix hein, la vraie, la nature infinie). Elle nous indique deux voies : le repli sur soi et les gémissement qui vont avec, ou, l’intégration de certaines info de base sur la nature du réel … qu’il incombe à chacun de découvrir … à fortiori

    (et qu’il décombe à tous de sachoir) (mais ça c’est Marcel Patoulatchi qui le précise donc je sais pas si c’est fiable)

  7. Autre « dernier » truc : Chaque peuple a arpenté une voie qui lui est propre en direction de l’être inconditionné

    Les asiatiques se sont posé la question des relations entre l’un et le multiple et l’ont résolu par le paradigme du vide fertile , ou Nirvana : la résolution des paradoxes par le point zéro

    Les européens hébergent dans leurs inconscients et leurs imaginaires un duel entre l’esprit analytique et la perception intuitive. Leur histoire accouchent d’une vision schizophrène mais ultra inventive

    L’Afrique semble avoir un rapport privilégié avec le lâché prise et la transe, qui est une façon d’héberger en soi même des êtres porteurs d’informations que eux seuls peuvent délivrer

    Ce lâché prise et cet abandon si on le veut vraiment et si on accepte d’héberger certaines forces, sont sans doute une condition pour recevoir les songes qui nous guideront … nous épargnant quelques fameux coups de pieds au cul

    là haut d’ceux

    • Une petite question insignifiante Vincent :
      t’aurais pas récemment explosé ta caisse ?
      Tu utilises beaucoup le mot « constat » et l’image de référence est l’assemblage d’une voiture…
      Quant à Marcel, aux dernières nouvelles, il ramassait de la ferraille sur la plage avec sa poêle à frire …

      Pour en revenir au sujet de ce billet, lorsque tu as une « mission » sur la planète bleue, tu peux bien analyser à t’en faire des entorses au cerveau, tu n’as pas le choix : il faut aller au charbon … à moins d’être maso.
      Quant à nos réactions émotives, vis à vis de la souffrance, elles font partie de notre culture originelle mais aussi de notre manière « humaine » de la vivre et de faire notre deuil.

      Ce n’est que mon avis, que je partage d’ailleurs avec moi-même, ce qui n’est pas une mince affaire …

      • Ah ah ah ! Si ! Mais c’était Ya déjà 3 mois et juste un pare choc froissé …

        Tu as certainement raison Véto (concernant la souffrance), Ya des fois ou je me met à écrire de façon presque automatique, sans réfléchir et sans relire, deux jours après en jetant un œil au résultat, je me demande ce qui m’a motivé à pondre tout ca …

  8. Buenos Dias à tous 🙂 ,

    Comment peut on réellement savoir si on est appelé pour suivre cette initiation ? J’ai reçu des catastrophe dans ma vie que je rejeté sur un manque de chance… Même en étant trop gentil avec les gens, donner sans compter et de bon coeur, il y a quand meme des catas et tu te dis  » qu’est ce que je fous ici ?  »
    Je sais pas si on peut vraiment le savoir ?

    Prenez soin de vous tout le monde,
    Bon week end
    Merci
    Bien Amicalement

Les commentaires sont fermés.